Le Corpus de Qumrân de langue hellénique : un survol très succint

L’argumentation de M. Delcor repose en partie sur l’inexistence de manuscrits grecs à Qumrân, il ne pouvait pas savoir ce qui n’était pas su en 1950-1951.

En l’espèce, au premier abord, il fallait que je me rafraîchisse la mémoire, il semble, au moment où j’écris qu’il y a une vingtaine de fragments de la cave VII qui une fois les travaux de reconstitution effectués permettent de mettre en évidence l’existence initiale de sept textes distincts.

Les bibliothèques sont fermées entre les vacances et le couvre-feu, je prévois de donner la liste complète des textes en grec de Qumrân au plus tard le sept janvier prochain.

Cela étant, le plus important dans ce post c’est que M. Delcor ne pouvait avoir de preuves matérielles sur l’absence d’un corpus en grec, la septième grotte n’avait, de mémoire, pas encore été fouillée en 1950-1951, à moins que les chercheurs américains aient gardé pour eux une partie des résultats des fouilles, ce qui était déjà arrivé dixit M. Delcor.

En résumé, il y a de nouvelles perspectives possibles qui se recoupent avec mes présomptions, et la présence d’un corpus de langue grecque est désormais dans le début de liste des moyens de preuve.

Cet article renverra à l’article beaucoup plus précis sur le corpus de langue hellénique un fois que les bibliothèques auront réouvert, ce que j’espère en janvier 2021.

J’en profite pour féliciter les bibliothécaires de la bibliothèque de la Sorbonne, c’est grâce à cet excellent travail de catalogage et de conversation que j’ai pu lire ce livre qui n’est pas disponible à l’emprunt.



Citer ce billet
Stéphane Berguig (2020, 28 décembre). Le Corpus de Qumrân de langue hellénique : un survol très succint. Hebreos. Consulté le 24 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/phaj

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.